Prière du 25 mars 2020 en la fête de l’Annonciation

Mercredi 25 mars, nous fêtons l’Annonciation du Seigneur. Elle eut lieu à Nazareth, chez une jeune fille, Marie. Dans sa maison, le Ciel rencontre la terre ; dans sa maison, le salut du monde est conçu ; dans sa maison, une joie nouvelle apparaît, la joie de l’Évangile, une joie pour le monde: «Car rien n’est impossible à Dieu» (Lc 1, 37).

Cette année, sans l’avoir voulu, nous fêtons l’Annonciation, confinés, dans nos maisons !
Pouvons-nous célébrer cette fête plus en vérité, plus intensément, plus en communion?
Dans plusieurs villages, les cloches sonneront à 19h30 ; que chaque disciple de Jésus, dans sa maison, ouvre sa Bible (ou son ordinateur) et lise, seul ou en famille, le récit de l’Annonciation, dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 26 à 38.

Et qu’au même moment chaque maison allume une ou plusieurs bougies, à sa fenêtre, pour dire son espérance et conforter celle de ses voisins. Ouvrir sa fenêtre, allumer une bougie est un geste de communion que nous voulons offrir à toute la nation pour qu’elle rende hommage aux défunts, victimes du Covid19, et aussi à ceux qui donnent de l’espoir, soignants, autorités mais aussi famille, amis, voisins.

(D’après un extrait du message des évêques de France du 19 mars 2020, à lire en entier dasn un autre article de ce site)

 

Chant d’entrée

Refrain :

Toi qui aimes la vie, ô toi qui veux le bonheur,
Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté
Réponds en fidèle ouvrier de l’Évangile et de sa paix.

1 – Ecoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton cœur.
Qui que tu sois, ton Dieu t’appelle,
Qui que tu sois, il est ton Père.

2 – Ecoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton cœur,
Tu entendras que Dieu fait grâce.
Tu entendras l’Esprit d’audace.

3 – Ecoute la voix du Seigneur,
Prête l’oreille de ton cœur.
Tu entendras crier les pauvres,
Tu entendras gémir ce monde.
Tu entendras sa paix promise.

 

 

Evangile

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus.
Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire.
Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus. (Jn 1, 14ab)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 26-38)

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera  grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;  il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.  Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ;que tout m’advienne selon ta parole. »
Alors l’ange la quitta.

Temps de relecture et de méditation dans le silence

Action de grâce

Regardons les lieux d’annonciation aujourd’hui, là où la promesse de vie se fait nouvelle

  1. Un couple de Regnéville-sur-Mer atteint par le coronavirus s’est rendu à l’hôpital d’Avranches pour connaître l’évolution de leur situation. Ils sont en voie de guérison.
  2. Arrivée en République tchèque d’un million de masques venus de Chine
  3. Solitud’écoute, (0 800 47 47 88 – appel anonyme et gratuit), la ligne d’écoute et de soutien téléphonique des Petits Frères des Pauvres, destinée aux personnes de plus de 50 ans souffrant de solitude et d’isolement est ouverte tous les jours y compris les week-ends et jours fériés de 15h à 20h.
  4. À Rennes, une cagnotte solidaire est ouverte pour venir en aide aux migrants en grande difficulté à cause du confinement.

Béatitudes à méditer

  • Heureux ceux qui prient pour ceux qui travaillent et n’ont plus le temps durant cette pandémie, soignants, employés de supermarchés, routiers etc. Car si vous demandez quelque chose à Dieu au nom de Jésus, Dieu vous le donnera. (Jn 16,23)
  • Heureux ceux qui reçoivent la Foi, ils donneront de l’amour, car il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. (Ac 20,35)
  • Heureux ceux qui respectent le confinement avec civisme, ils pensent aux autres sans égoïsme, ils le font aussi cela au Christ. (Mt 25, 44-45)
  • Heureux ceux qui téléphonent, écrivent, prennent des nouvelles de personnes, plus âgées, plus isolées, le Père les bénira. (Mt 25, 34-36)
  • Heureux ceux qui mettent en pratique les commandements de Dieu, ils bâtissent leurs maisons sur le roc, elles seront inébranlables. (Lc 6, 42)
  • Heureux ceux qui ont une parole pure, ils ont reçu l’Esprit de Vérité. (Jn 14, 15-17)

Chant qui peut être repris trois fois :    

Magnificat, magnificat, magnificat anima mea Dominum,
Magnificat, magnificat, magnificat anima mea.
(Que mon âme magnifie le Seigneur)

Prière

1)- Marie, protège-nous et  aide-nous à mieux accueillir Jésus dans nos maisons, dans nos cœurs, dans nos vies comme tu l’as fait toi-même pour nous: «Que tout m’advienne selon ta parole» (Lc 1, 38)

        Toi notre Dame, nous te chantons, toi notre Mère, nous te prions.

2)- Marie, Mère du Sauveur et notre Mère, nous te confions nos frères et sœurs malades, nos frères et sœurs soignants, notre communauté humaine éprouvée. Nous  te disons que nous voulons les aimer comme nous aimons Jésus, «le fruit béni de ses entrailles» (cf. Lc 1, 42), Lui qui a pris sur lui nos souffrances et nos péchés.
        Toi notre Dame, nous te chantons, toi notre Mère, nous te prions.

3)- Marie, nous te confions nos craintes et nos doutes à toi qui fut toute bouleversée et t’es s’interrogée «Comment cela va-t-il se faire?» (Lc 1, 34). La peur d’une vie remise à Dieu, différente de celle dont nous rêvons, rejoint la peur de la mort. Tu la connais de l’intérieur et nous pouvons te dire sans cesse: «Prie pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort», comme l’Église nous l’a appris.
        Toi notre Dame, nous te chantons, toi notre Mère, nous te prions.

4)- Seigneur Jésus, nous venons de prier Marie parce que nous savons qu’elle nous mène à toi. Alors, poussés par l’Esprit, nous pouvons te dire : «Guéris-nous!» Nous ne savons pas quelle sera ta réponse sinon que, dans quelques jours, nous fêterons la passion, la mort et la résurrection de Jésus, le premier-né d’une multitude de frères que tu fais entrer dans la vie de Dieu, cette vie qui ne s’éteint pas.
Seigneur, avec Marie, nous te prions.

5)- Seigneur Jésus, poussés par l’Esprit, nous voulons te confier les intentions particulières qui nous ont été confiées.

Prions pour Madame Christiane Brunner, décédée la semaine dernière.
Prions pour Monsieur Eugène Zelazny de Ailly décédé à l’âge de 73 ans.
Prions pour Monsieur Philippe Fortin de Seuzey décédé à l’âge de 62 ans.

Prions pour toutes les personnes décédées en ces périodes de confinement, qui risquent de quitter ce monde dans la solitude, sans leurs proches pour leur tenir la main, pour ceux qui décèdent de ce virus. Prions aussi, pour leurs familles qui doivent vivre leur deuil sans le soutien de leurs amis et proches.
       Seigneur, avec Marie, nous te prions.

6)- Seigneur, poussés par l’Esprit, nous te confions nos intentions plus personnelles.
        Seigneur, avec Marie, nous te prions.

Notre Père

 

Magnificat (chanté ou récité)

 

Mon âme exalte Le Seigneur
Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais tous les âges me diront bienheureuse
Le Puissant fit pour moi des merveilles
Saint est son Nom !
Son Amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui Le craignent
Déployant la Force de Son bras
Il disperse les superbes
Renverse les puissants de leurs trônes
et élève les humbles
Comble de biens l’affamé
renvoie les riches les mains vides
Relève Israël Son serviteur
et se souvient de Son Amour
De la Promesse faite à nos pères
en faveur d’Abraham et de sa race à jamais.
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit

Pour les siècles des siècles. Amen.

 

Signe de croix 

La Vierge en photo est une Vierge de l’Annonciation de Giovanni di Turino
(Sienne vers 1420 – 1430). Elle nous rend ainsi proche de l’Italie.
L’œuvre appartient à un groupe de l’Annonciation : l’archange Gabriel (dont la localisation est inconnue) annonce à la Vierge Marie qu’elle sera la mère du Sauveur. Marie est représentée dans une attitude d’acceptation humble et recueillie.

La scène était destinée à orner l’intérieur d’une église de Toscane