Le Doyenné du Verdunois

A QUOI SERT LE DOYENNÉ ?
Suite à la promulgation, par Monseigneur GUSCHING, des 5 doyennés,
voici le projet proposé par notre Évêque, pour faire vivre notre diocèse.
Lire plus

En ce début juin, nous avons organisé la 15éme fête de notre paroisse qui se déroule sur 2 jours, le samedi un groupe de marcheurs est parti de Lisle en Barrois  pour rejoindre Seigneulles étape d’arrivée de ce samedi… Lire plus

Aire Nouvelle 68

Archives

Confirmation Lucien Marin-Price, le 2 décembre 2018

Le samedi 2 décembre a eu lieu la confirmation de 12 jeunes membres de notre communauté, parmi les confirmands il y avait Lucien Marin-Price de notre paroisse de St. Jacques de l’aire. Il a été présenté à Monseigneur Gusching par notre diacre Jean-Pol. Buvignier (son catéchiste pendant 2 ans).
Pour Lucien ce fut  : « une belle journée et une célébration émouvante qui m’a permis d’affirmer mes liens avec ma spiritualité »

Toutes les photos de La cérémonie ICI

Le Doyenné du Verdunois

A QUOI SERT LE DOYENNÉ ?
Suite à la promulgation, par Monseigneur GUSCHING, des 5 doyennés, voici le projet proposé par notre Évêque, pour faire vivre notre diocèse.
Aujourd’hui, la situation pastorale étant complexe, la paroisse, tout en restant la cellule de base, ne peut se suffire à elle-même pour couvrir l’ensemble des champs de la mission, il nous faut me semble-t-il, lancer des ponts entre les paroisses, sur un territoire donné tel que le doyenné. Concrètement, prêtres, diacres et laïcs engagés sur ce territoire travailleraient en concertation à l’œuvre d’évangélisation qui nous incombe.
Je souhaite aussi que sur chaque doyenné se crée :
– un lieu de ressourcement spirituel car c’est dans la prière inspirée par l’Esprit-Saint et la rencontre intime avec le Christ que nous puisons l’audace pour l’annonce de l’Évangile.
– un lieu de formation, des espaces de dialogue et d’émulation réciproque avec les services, mouvements et associations de fidèles.
Ce sont des points où il nous faut encore chercher ensemble, comment avancer, chaque doyenné ayant des ressources humaines différentes.
Le doyenné ne devient pas une super-paroisse, il est un lieu de rencontre, d’impulsion, d’émulation et de collaboration entre les paroisses pour trouver dynamisme et audace.
Trois dimensions, me semble-t-il, sont à souligner comme importantes à vivre :
– La dimension fraternelle, notamment pour continuer les rencontres entre prêtres, mais peut-être aussi, rencontres prêtres/diacres et les Laïcs en Mission Ecclésiale (LEME).
– La dimension pastorale nous invitant à réfléchir et à tracer des chemins nouveaux pour évangéliser aujourd’hui. Il s’agit de vivre un projet pastoral en paroisse, en doyenné, en diocèse.
– La dimension missionnaire, nous sommes envoyés aux hommes et aux femmes qui cherchent un sens à leur vie sur l’ensemble du territoire paroissial. Le pape François nous rappelle que « Tous les chrétiens sont constitués missionnaires. Aussi, cet engagement missionnaire n’est pas quelque chose que l’on va ajouter à la vie chrétienne, comme s’il s’agissait d’un ornement, mais au contraire, il est situé au cœur de la foi même : la relation avec le Seigneur implique le fait d’être envoyé dans le monde comme prophète de sa parole et témoin de son amour ».
Continuons à chercher ensemble des chemins nouveaux pour l’annonce de l’Évangile.
Je souhaite notre unité missionnaire au sein de l’Église/diocèse.
+ Jean-Paul GUSCHING

Rencontre du doyenné

En ce samedi matin du 22 juin, tous les prêtres, les diacres, les L.E.M.E et les membres des E.A.P du Doyenné du Verdunois se sont rassemblés à la Chapelle St Rouin.
Après un temps d’échange, notre Vicaire Général le Père Ludovic a célébré la messe, assisté de plusieurs prêtres et à l’issue de cette célébration, ceux qui le pouvaient sont restés pour prendre le repas en commun.
La date du 28 septembre a déjà été retenue pour la prochaine rencontre.

15éme Fête de la Paroisse

Seigneulles et Rosnes

En ce début juin, nous avons organisé la 15éme fête de notre paroisse qui se déroule sur 2 jours.
le samedi un groupe de marcheurs est parti de Lisle en Barrois pour rejoindre Seigneulles étape d’arrivée de ce samedi, tandis que les cyclistes partaient de Foucaucourt, ceux-ci sont partis à 6 pour arriver à 12, pendant que les marcheurs de 9 au départ sont arrivés à 25 à l’arrivée.
A cette arrivée tous les participants ont été accueillis par Madame le Maire et des membres du conseil municipal de Seigneulles, puis après la prière du soir, nos hôtes avaient préparé un mini-rallye pour la découverte du village, qui s’est terminé au « Four à Pains » par un verre de l’amitié et des galettes aux sucres.

Le lendemain matin, nous sommes partis en procession en portant la statue de Saint Jacques de Seigneulles à Rosnes où fut célébrée la messe qui avait pour thème l’unité, cette unité a été représentée par la construction d’un puzzle de 57 pièces.

A l’issue de la célébration, et après le discours prononcé par Roger B, conseiller municipal, celui-ci au nom de la municipalité de Rosnes a offert à tous le verre de l’unité. La journée a continué par un repas partagé sur le terrain des sports, suite à cela Roger nous a fait découvrir son village, ainsi que la visite du parc du Château, et nous avons terminé ce weekend festif par la prière de clôture en l’église St Epvre.

Diaporama photos
Samedi
Dimanche

Profession de Foi

Fleury sur Aire le 30 Mai 2019
Cette année 2 jeunes de la Paroisse, Jeanne et Louna, ont en l’église St Eloi de Fleury professé leur Foi devant leur famille et une belle assistance paroissiale.

C’est l’abbé Bernard Paté qui officiait, accompagné du diacre Dominique Mollon.

Première Communion

Laheycourt le 9 Juin 2019
Il étaient 13 dans cette église de Laheycourt, 13 enfants : Paul B, Louis C, Anaïs C, Lucie D, Rose G, Paul H, Eliott H, Louis L-G, Éloïse M, Elsa M, Lia M-C, Evann S et Annabelle V,  qui allaient recevoir pour la première fois l’Eucharistie. En plus de leur famille, un belle foule de paroissiens et de paroissiennes avaient tenu à les entourer pour ce sacrement.

. Rassemblement Caté

« Pour finir l’année de catéchisme, enfants  et familles se sont retrouvés à la chapelle de St-Louvent, entre Rembercourt et Sommaisne: réalisation d’un beau panneau sur la Création, célébration en plein air et pique-nique partagé, avant de se souhaiter de bonnes vacances et de se donner rendez-vous à la rentrée. »

Vous pouvez regarder l’album souvenir de ce beau moment d’Eglise en cliquant ici

Les Journées de la Jeunesse à Mandeure

« Soyez prêts à rendre compte de l’espérance qui est en vous » (1 P 3,15)

Les jeunes de 18 à 30 ans des huit diocèses de l’Est se sont retrouvés du 23 au 25 août à Mandeure, dans le Doubs, autour du thème « Soyez prêts à rendre compte de l’Espérance qui est en vous » (Pierre 3.15). Ce rassemblement a été préparé par les responsables de la Pastorale des jeunes de chaque diocèse ; pour nous, Noémie Gautier et Catherine Poupart. Sur les 150 festivaliers, nous étions 12 Meusiens, dont 3 jeunes de notre paroisse. Et les 8 évêques du diocèse ont répondu présents ! Au programme : veillée de rencontre, jeux, nuit d’adoration, conférences, ateliers, soirée de louange, nuits sous tente… un week-end riche !

Au cours du week-end, 12 ateliers au total nous ont été proposés. Nous aimerions revenir sur ceux qui nous ont particulièrement marqués. Le premier atelier, « Appel à l’Espérance », était animé par le Père René Luc (auteur de Dieu en plein cœur). Il nous a livré son expérience de vie à travers un récit passionnant et touchant. Les difficultés qu’il a traversées durant les premières années de sa vie lui permettent aujourd’hui de témoigner de l’espérance qu’il a découvert grâce à sa conversion et  sa foi. Il a notamment insisté sur l’importance de proposer et non pas d’imposer la foi. (Tous)

Le second atelier, « Christus vivit : es-tu conscient d’être porteur d’une promesse ? » se base sur une encyclique du Pape François qui s’adresse aux jeunes du monde entier. La jeunesse n’est pas l’avenir, mais le présent de l’Eglise ! Par cette phrase, nous prenons conscience de l’importance de la jeunesse, importance soulignée par la présence de nos 8 évêques lors de ce week-end. (Charlène)

  1. Mougin présentait le troisième atelier : « Retour vers le futur : Mandeure, avant c’était ça ! » ou pourquoi choisir le site de Mandeure pour le rassemblement ? On a donc appris que Mandeure dès ses origines fut un grand lieu de culte celte puis romain. Les restes d’un temple et du plus grand théâtre du monde gallo-romain nous permettent de prouver archéologiquement la présence de ces communautés. On peut dater l’ arrivée du Christianisme avec la légion Prima Martia dans la première moitié du IVème siècle. En 2010, on découvre les restes d’une église du IVème siècle à Mandeure, très rare pour l’époque, la présence d’un baptistère rend cette découverte encore plus incroyable car implique la présence d’un évêque à l’époque (probablement un évêque nomade). (Gaël)

Finalement, c’est l’atelier intitulé : «  L’arche : je pense comme toi, mais différemment » qui fut un moment marquant car plein de partage et de joie. Fondée en 1964 par Jean Vannier, l’arche est une communauté de vie commune pour les gens handicapés. Nous avons rencontré le GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle) de Nancy. Après une vidéo qui présentait le GEM et les personnes du groupe nous avons joué pour apprendre à se connaitre. Un temps de partage nous a permis de découvrir la vie à L’arche : dans une maison/foyer on compte 7 personnes handicapées, 4 ou 5 assistants et 2 jeunes service civique.  Les plus indépendants peuvent même avoir un appartement. Les valeur de l’arche sont les même que le catholicisme mais l’arche reste ouverte à toutes religions et confession. L’objectif de l’arche et du GEM est d’aider les gens à prendre confiance en soi, donner des responsabilités, faires les choses du quotidien ensemble, avoir un soutien mutuel, trouver les forces de chacun, aider les gens dans leur projet personnel, bonheur, amitié et partage. (Sibylle)

 

Album photo_Mandeure 2019 by AlsaceCatho

facebook.com/mandeure2019

Pèlerinage à Saint ROUIN

Comme chaque année le 3ème  dimanche de septembre, se déroule le pèlerinage à St Rouin qui rassemble les 3 Paroisses voisines honorant St Rouin : Paroisse Saint-Rouin d’Argonne Sud (Diocèse de Châlons), Paroisse St Baldéric d’Argonne et Paroisse St Jacques de l’Aire (Diocèse de Verdun).
C’est par un temps maussade mais sans pluie que Mgr GUSHING assisté des curés de ces paroisses ont concélébré cette messe dans la chapelle de verdure de St Rouin. Ils étaient assistés du diacre Dominique  Mollon et de 2 enfants de Chœur.
A l’issue de cette belle cérémonie, Monsieur JOLLY Président de l’association « Les amis de St Rouin » a invité toute toute l’assemblée au verre de l’amitié.
Puis les membres de l’association ont fait traditionnellement leur Assemblée Générale de ce moment de partage.
Rendez-vous est déjà pris pour le 20 septembre 2020.

Photos de la cérémonie ICI

 

Messe de Rentrée de la Paroisse

« Notre communauté se réjouit aujourd’hui, puisque nous accompagnons ces enfants qui ont choisi de cheminer vers l’Eucharistie. Ils ont été baptisés depuis plus ou moins longtemps et désirent devenir encore davantage membres du Corps du Christ. Notre communauté aura à cœur de leur apporter prière, aide et soutien, au long des mois à venir », c’est par ce mot d’accueil que l’abbé Bernard Paté a commencé la célébration.

Puis au cours de cette célébration qui était aussi la messe de rentrée pastorale, le prêtre et le diacre, l’enfant de Chœur et chaque animateur représentant les mouvements et services de notre Paroisse sont allés poser le dessin d’une main sur cet arbre symbolisant notre Paroisse.
Le St Patron de Condé, St Michel, était aussi honoré lors de cette messe. a l’issue, la municipalité a offert à tous le verre de l’amitié sur la place du village.

Toute les photos de la célébration ICI

 

Pèlerinage de la paroisse à Reims

Accompagnés par notre abbé Bernard Paté, nous étions une quarantaine lors du pèlerinage de la paroisse à Reims le samedi 19 octobre. Nous nous sommes d’abord rendus au monastère des Bénédictines à Saint Thierry (51). A l’entrée du monastère était écrit : « Tous les hôtes qui arrivent seront reçus comme le Christ ». En effet, nous avons été chaleureusement accueillis par sœur Marthe, avec boissons chaudes et biscuits ! Puis sœur Marthe nous a présenté sa communauté, qui occupe les lieux depuis 1968. La vie de la communauté est rythmée par la Règle de saint Benoît et les 20 moniales partagent leurs journées entre la prière et les offices, le travail et la vie en communauté. Chaque jour, elles participent à cinq offices, en plus des temps de prière personnelle. Après les complies, le dernier office de la journée, les sœurs sont invitées au silence jusqu’au lendemain. Leur travail regroupe principalement la réparation de tapis, la culture de crocus pour le safran et la réalisation de chapelets.

Après une messe concélébrée par notre abbé et partagée avec d’autres pèlerins, nous avons pris un repas préparé par les sœurs. Puis nous sommes arrivés à la basilique Saint Remi de Reims, où notre guide Gilbert nous attendait. La première version de la basilique, de style roman, a été achevée en 1049.  Des agrandissements ont été réalisés ensuite vers les années 1160 dans le style gothique. Dans les années 1500, l’entrée fut améliorée dans le style gothique flamboyant. Enfin, des modifications dans le style Renaissance ont été apportées par les moines de la congrégation de Saint Maur, au XVIIe siècle. Ces différents styles sont visibles à l’intérieur et à l’extérieur de la basilique.

Une grande couronne pesant deux tonnes (cf. photo) est suspendue dans la nef, près du chœur.  Elle est composée de 12 tours symbolisant les apôtres et supporte 96 bougies, âge supposé de la mort de Saint Remi. Elle est illuminée chaque année quand on fête Saint Remi, le premier dimanche d’octobre. Ce jour est aussi l’occasion de faire procession avec les reliques de Saint Remi, visibles habituellement dans le chœur. Saint Remi, évêque de Reims, a baptisé Clovis un 25 décembre vers l’an 500. C’est Sainte Clotilde, l’épouse de Clovis, qui avait introduit ce dernier à la chrétienté. Cet acte de foi a eu une incidence sur le développement de l’Eglise catholique en France. C’est entre autres pour cette raison que Saint Remi est vénéré. La basilique regorge d’autres trésors archéologiques (le pavement, le Christ glorieux…). Nous avons eu la chance d’avoir un guide passionné et très documenté qui aurait pu nous en parler des heures durant.

Merci à toutes les personnes qui ont permis la réussite de cette journée,
Merci aux sœurs pour leur accueil
et Merci au guide pour la visite !

 

Toute les photos  ICI