Suite à la visite pastorale de notre évêque

Suite à sa visite pastorale

du 25 au 28 octobre 2018

 

Notre évêque nous a envoyé un long courrier.

« Je tiens à vous remercier pour l’accueil que vous m’avez réservé et pour l’ambiance sympathique et fraternelle vécue au sein de votre paroisse. Un merci tout spécial à l’Equipe d’Animation Pastorale que j’ai été heureux  d’installer liturgiquement. Merci aux personnes qui m’ont ouvert leur table et hébergé.

Les temps de célébrations, à l’EPHAD de Varennes, au CSA des Islettes et à l’église de Vauquois, furent des moments nourrissant pour les uns et les autres, donnant à chacun un enracinement spirituel essentiel pour vivre notre vocation propre au sein de notre église diocésaine. Je ne peux que vous encourager à soigner votre prière personnelle et communautaire, notamment autour de l’Eucharistie dominicale ».

Comme je l’ai écrit dans ma lettre pastorale (2015), il nous faut remettre la Parole de Dieu au centre de nos vies. Veillez à commencer vos rencontres en méditant un texte de la Parole de Dieu : ce n’est pas du temps perdu et le déroulement de la réunion est plus profitable à tous.» (suite page 2)

Je m’associe bien sûr aux propos reconnaissants de notre évêque. Je remercie nombre de membres de la paroisse et notamment du Conseil Pastoral qui se sont fortement impliqués dans la préparation et l’organisation. Que c’est agréable de travailler quand chacun tient son poste et assume sa parole.

Je remercie tous ceux et toutes celles qui ont répondu aux différentes invitations : les uns au titre de leur appartenance à la communauté chrétienne: enfants et jeunes du caté, leurs parents et catéchistes, ceux et celles qui sont venus échanger avec notre  évêque au cours de la réunion à Neuvilly le vendredi 26,  ceux qui ont participé aux différentes messes, notamment le dimanche matin à Clermont.

Je remercie tous ceux et toutes celles qui, quelques soient leurs convictions, seulement au titre de leurs métiers ou de leurs responsabilités, ont accepté très simplement de venir parler avec notre évêque de leurs soucis, de leurs espoirs, de ce qu’ils ont à cœur de promouvoir dans notre société et surtout dans notre Argonne. C’est important qu’un évêque découvre autrement que par le journal local ou par personnes interposées  la vie concrète  des hommes et femmes du territoire de son diocèse et leurs aspirations.

En quatre jours, notre évêque n’a pas pu aller dans tous les secteurs. Montfaucon et Blercourt ont été un peu  oubliés. Toutes nos excuses. Pourquoi pas pour une autre fois…

Comme dit souvent notre évêque : ces journées furent de « beaux moments ! »

Voir : Page 2 258