Le label « Eglise verte »

Catherine Pouparc, ambassadrice de l’EGLISE VERTE pour le diocèse de Verdun et  François Simonet diacre sont venus au presbytère d’Ancerville vendredi 18 juin à 20 h présenter «  le label Eglise Verte », un outil à destination des paroisses, mouvements, monastères et établissements chrétiens qui veulent s’engager pour le soin de la création.

Les participants, un groupe de paroissiens invités par monsieur l’abbé Baya, ont été sensibilisés à la démarche  de « l’Eco-diagnostic ». Un  questionnaire  permet  de parcourir les différents domaines dans lesquels peuvent être menées des actions d’amélioration dans une paroisse. Célébrations et catéchèse – Bâtiments – Terrain – Engagement local et global – Modes de vie.

Quelques exemples : Le thème de la création est-il  abordé dans la catéchèse des enfants plusieurs fois par an ?   – au moins une fois par an ?  – moins souvent ?  – jamais ?  ne savons pas encore.

Avez-vous  une politique destinée à limiter l’énergie consommée par l’éclairage des bâtiments ? ( consignes , dispositifs automatiques… oui ?  – non ?  – ne savons pas encore .

Ou bien encore. La communauté  interpelle-t’ elle les élus locaux sur les questions environnementales ? Plusieurs fois par an ?  au moins une fois par an ?   moins souvent ? jamais ?  ne savons pas encore. C’est en soi une liste de suggestions.  Une fois validées les questions préalables, la paroisse peut entrer dans le processus d’évaluation de la  communauté et devenir ainsi membre d’Eglise verte.

L’intérêt des participants présents  pour cette démarche les ont décidés à faire le point sur la volonté et les possibilités de la paroisse à entrer dans la démarche au cours d’une nouvelle rencontre qui est prévue pour le lundi 5 juillet  2021. Des personnes intéressées par cette rencontre qui n’ont pu se rendre disponible  ce jour seront à nouveau contactées et invitées  par monsieur l’abbé Baya.

Dans l’encyclique Laudato si (24 mai 2015) sur la sauvegarde de la maison commune, le  pape François  écrit que les convictions de la foi offrent aux chrétiens, de grandes motivations pour la protection de la nature …
C’est dans cet esprit que chacun est invité à s’engager  avec tous  croyants ou non croyants à la sauvegarde de l’humanité.