« Je suis avec vous tous les jours »

« Je suis avec vous tous les jours »

La messe de l’Ascension sur le manège de la fête foraine de Ligny va nous manquer. C’est un rendez-vous traditionnel que beaucoup apprécient à cause de son originalité, de sa fraternité, d’un espace festif hors les murs de l’église bâtiment. Nous n’oublierons pas pour autant dans nos prières nos amis forains qui traversent une période très difficile économiquement puisque de nombreuses fêtes ont été supprimées.

L’absence de célébration communautaire pour cette fête nous invite à intérioriser personnellement le message de Jésus dans sa dernière manifestation à ses disciples : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ». Le Christ n’a pas déserté le monde des hommes pendant cette épidémie même si nous ne pouvons pas nous rassembler par mesures de sécurité sanitaires. L’Ascension n’est pas un départ, c’est un nouveau mode de présence. Jésus se rend présent à tous les hommes de tous les temps, de tous les pays par son Esprit-Saint. Sur le mont des Oliviers, avant de disparaître aux yeux de ses disciples, Jésus leur promet une force venue d’en haut, celle de l’Esprit-Saint pour être des témoins jusqu’aux extrémités du monde. Baptisés dans le Christ, nous sommes donc envoyés pour porter ce message de l’Amour de Dieu notre Père pour tous les hommes. Nous avons en nous, comme l’écrit St Paul, l’énergie, la force, la vigueur qui a ressuscité Jésus d’entre les morts et nous formons ensemble ce corps du Christ qu’est l’Eglise, dont nous sommes les membres. En cette période, l’impossibilité de se rencontrer sans les gestes barrières, fait ressentir le manque des liens sociaux et fraternels. Cette ascèse creuse en nous le désir de retrouver avec plus d’ardeur une fraternité élargie où les différents membres pourront exprimer leurs fonctions sans retenue. Pourtant, Jésus nous l’assure : « Je suis avec vous tous les jours » ; Alors comment expérimenter sa présence ? Jésus vient à nous par sa Parole à accueillir et à mettre en pratique, Il vient à nous à travers les appels qui nous parviennent pour un changement dans la société et l’Eglise. Il vient à nous par la prière personnelle. Il vient à nous dans l’attention bienveillante pour tous, dans la solidarité accrue envers les proches sans oublier les populations des pays les plus pauvres qui subissent les conséquences de l’épidémie dans des conditions dramatiques. « Je suis avec vous tous les jours, nous dit Jésus, » aussi pendant ces temps difficiles. Il est notre soutien, notre rocher, notre forteresse, notre refuge dans la tempête, pour reprendre les mots des psaumes.