Journée pour le Seigneur, retraite de première communion et « ça me dit » en famille à LOISON

 

L’église de Loison est restée ouverte de 9 h 30 à 19 h 00 à l’occasion de la « JOURNEE POUR LE SEIGNEUR ».
Cette initiative a été lancée en 2014 par le Pape François qui nous invite à la renouveler chaque année.

 

L’Abbé Amer avait invité tous les paroissiens à participer à cette journée, en leur proposant de venir comme ils le souhaitaient pour un quart d’heure, une demi-heure ou plus pour prier et adorer le Saint-Sacrement sur fond musical, écouter des lectures de la Parole de Dieu, profiter de temps de silence, rencontrer un prêtre pour dialoguer ou demander le sacrement de réconciliation. Les Abbés Amer et Alphonse étaient présents tout au long de cette journée où de nombreux paroissiens se sont succédé.

En entrant dans l’église, chacun pouvait trouver plusieurs documents : des textes de prières pour l’adoration, des chants, des feuilles expliquant comment adorer, pourquoi adorer ainsi que le message du Pape François pour la 55e journée mondiale de prière pour les vocations qui était prévue ce dimanche.

C’était également une journée de retraite pour les dix jeunes qui se préparent à la première des communions le 20 mai prochain.
Nous les avons accueillis à 11 h 00 à la salle des fêtes de Loison. Nous avons redécouvert les parties de la messe surtout la partie de la liturgie eucharistique, puis partagé le repas et ensuite organisé quelques jeux. Ils ont vécu le sacrement de la réconciliation (c’était une première pour la plupart) puis un temps d’adoration et ensuite ils ont participé au « ça me dit » en famille rassemblant les enfants, leur famille et tout paroissien qui le souhaitait à 16 h à la salle des fêtes de Loison. Abouna a fait des allers-retours salle des fêtes-église en vélo tout au long de la journée.

Il a présenté les thèmes qui nous rassemblaient ce jour : journée d’adoration, Evangile du Bon Pasteur, journée des vocations.

La rencontre a débuté par le chant d’entrée choisi pour la messe qui allait suivre à 18 h 00 : « Ecoute, ton Dieu t’appelle ! » Le chant a d’abord été lu avant d’être chanté  et les enfants ont demandé le sens de quelques mots ou expressions :
– le cortège de l’indifférence : tous ceux qui ne prêtent pas attention à ceux qui les entourent.
– les mirages qui séduisent : les choses irréelles qui nous attirent.
Dieu seul nous procure la vraie joie, la « plénitude ».

En présentant un ostensoir, Abouna a expliqué ce que veut dire « adorer« ,  verbe réservé à Dieu. On aime très fort quelqu’un ou quelque chose mais on adore Dieu.

Nous avons ensuite écouté l‘Evangile du Bon Pasteur. Là aussi, les enfants ont pu demander le sens de certains mots :
– le berger mercenaire : il est payé pour garder les brebis mais s’enfuit au moindre danger.
– Le bon berger : c’est Jésus qui nous aime jusqu’à donner sa vie pour nous.
Chaque chrétien, par son baptême, est appelé à être le bon pasteur de son frère.

Concernant la journée des vocations, Abouna a expliqué qu’il fallait prier pour que l’on ait plus de prêtres et plus de saints prêtres. « Jésus est un bon pasteur et Il a besoin pour son Eglise de petits pasteurs pour guider son peuple, pour guider les brebis et surtout ramener celles qui ne sont pas encore « de cet enclos » (pour reprendre le terme de l’Evangile). Et le prêtre ne peut pas le faire tout seul : on a tous besoin les uns des autres. »

Chacun des participants a ensuite écrit sur un petit papier une prière pour la déposer devant le Saint-Sacrement.

Tout le monde s’est alors rendu à l’église pour un temps d’adoration avant la messe.

Lire l’homélie de l’Abbé Amer

Voir l’album photos