Prière du mercredi 27 janvier

Bonjour à tous.

Voici une prière que je vous propose de partager ce mercredi à 18h ou à un autre moment qui vous conviendra.
Merci pour les jeunes,

Patrick Denis,
curé de la paroisse Sainte Croix Centre Meuse
rue Carnot, 27,
55300 Saint-Mihiel

PRIERE DU MERCREDI 27 JANVIER 2021

 

En ce jour, prions particulièrement pour les jeunes qui subissent douloureusement la situation née de la pandémie.

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Evangile du jour)

En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée. Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit. Il était sur la mer, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage. Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et dans son enseignement il leur disait :
« Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer.

Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé.

Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde;  et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché.

Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit.

Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un. »

Et Jésus disait :
« Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »

 

Prière

Seigneur, nous te confions les jeunes qui voient des moments importants de leur vie tomber au bord du chemin (silence).

Seigneur, nous te confions les jeunes qui risquent de voir leurs racines ne pas suffisamment s’ancrer (silence).

Seigneur, nous te confions les jeunes dont des talents, des désirs risquent d’être étouffés (silence).

Seigneur, nous te confions les jeunes en qui nous avons foi pour qu’ils donnent beaucoup de fruit pour notre monde (silence).

 

Conte : « Quel est ton préféré ? »

Un jour, un Kalife fit venir un homme très simple, dont on lui avait dit qu’il était un sage. Pour éprouver cette sagesse, le Kalife lui posa cette question : « On me dit que tu as de nombreux enfants ; veux-tu m’indiquer de tes enfants lequel est le préféré ? »

Et l’homme de répondre :

« Celui de mes enfants que je préfère,

c’est le plus petit, jusqu’à ce qu’il grandisse,

celui qui est loin, jusqu’à ce qu’il revienne,

celui qui est malade, jusqu’à ce qu’il guérisse,

celui qui est prisonnier, jusqu’à ce qu’il soit libéré

celui qui est éprouvé, jusqu’à ce qu’il soit consolé. »

 

Prière

Seigneur, nous voulons te confier les jeunes qui ont notre préférence aujourd’hui,

         dans notre famille (silence),

         dans notre village (silence),

         dans nos connaissances (silence),

         au travers des médias (silence).

 

Notre Père