La lettre de l’EAP-7

Chers vous tous,

Jour après jour, nous progressons vers le déconfinement. Mais il convient d’avoir une attitude prudente. Nous avons appris hier que nous ne pourrons pas célébrer dans les églises avant le premier dimanche de juin. Nous entendons certaines voix réclamer que cela puisse commencer plus tôt. Mais comme le Pape vient justement de le rappeler, mieux vaut être patient et suivre les directives des gouvernants. Il y va de la santé des autres. Saint Augustin l’avait exprimé en son temps : s’il faut choisir entre le souci du frère fragile et l’eucharistie, c’est d’abord dans le frère fragile que je rencontrerai le Christ. Ne pas prendre de risque par rapport à la pandémie, c’est bien manifester cette priorité.

Comme chaque semaine, nous vous communiquons quelques liens pour contribuer à donner tout son relief à l’Evangile de ce dimanche (Jean chapitre 10, versets 1 à 10) :

et un coloriage : https://www.theobule.org/var/fichiers/image-jeu/jeu-a3s1s3-coloriage-jesus-bon-berger.jpg

A noter que des activités sont envoyées aux enfants de la catéchèse par les catéchistes.

Avec le lien ci-après, vous pourrez mieux faire connaissance avec le Père Charles de Foucauld qui a vécu la solitude physique mais aussi dans la foi ; il peut donc être un bon point de repère aujourd’hui : https://croire.la-croix.com/Definitions/Figures-spirituelles/Charles-de-Foucauld?PMID=0cb5b9ccfa98ca057c174801327dc9bb

Le confinement nous a permis de rendre de la densité au mot « fraternité », par l’attention à tant de personnes qui ne formaient qu’un élément du décor de notre vie. Ce vendredi 24 avril a commencé le Ramadan. Voici donc une petite vidéo donnant une initiation à ce temps si important pour les musulmans : https://www.youtube.com/watch?v=7JbKT8ik7xs&feature=youtu.be . Qu’elle contribue humblement à construire la fraternité avec eux.

Un enjeu qui s’avère de plus en plus essentiel pour la réussite du déconfinement est le port du masque généralisé. Encore faut-il en avoir en suffisance. Alors notre paroisse ne pourrait-elle prendre sa part pour satisfaire les besoins ? Nous proposons à tous ceux et celles qui en ont la capacité d’en fabriquer. Voici un lien qui donne une description très précise de la manière de procéder  https://faitesvotremasquebuccal.be/ Cette vidéo est particulièrement claire et précise. Il est aussi possible d’en voir d’autres sur Youtube (taper « tuto masque ») ou d’aller sur le site pinterest  et taper « masque de protection ». Le mieux serait de déposer les masques réalisés au presbytère  et nous veillerons ensuite à en assurer la distribution la plus pertinente possible.

Vous trouverez ici un lien vers la Gazette de la Mission ouvrière témoignant de son dynamisme en ces circonstances.

Ce qui suit n’est qu’un rappel de ce qui a été dit dans la lettre précédente :

  • écrire, raconter nos inquiétudes, sentiments particuliers, moments inattendus vécus durant ces semaines en vue de constituer un pêle-mêle pour le Lien
  • préparer une prière d’un mercredi ; il peut s’agir d’un texte qui peut être simple. Des schémas sont présentés dans ce  fichier, desquels il est possible de s’inspirer.

Terminons par un appel du Pape bien légitime en ce début du mois de mai. Dans une lettre datée du 25 avril, il encourage à « redécouvrir la beauté de la prière du chapelet chez soi », avec ses proches ou de manière individuelle. Ne nous en privons pas.

C’est sur cet encouragement à nous tourner vers Marie que nous terminons cette lettre, en vous assurant de toute notre amitié.

                            L’équipe d’animation pastorale

Un berger peut aussi nous faire sourire.

Un berger faisait paître son troupeau au fin fond d’une campagne quand, d’un nuage de poussière, surgit une rutilante Range Rover venant dans sa direction.

Le chauffeur, un jeune homme dans un complet Armani, chaussures Gucci, verres fumés Ray Ban et cravate Hermès, se penche par la fenêtre et demande au berger :- Si je peux vous dire exactement combien de moutons il y a dans votre troupeau, m’en donnerez-vous un ?

Le berger regarde le jeune homme, puis son troupeau broutant paisiblement et répond simplement : – Certainement. L’homme gare sa voiture, ouvre son ordinateur portable, le branche à son téléphone cellulaire, navigue sur Internet vers la page de la NASA, communique avec un système de navigation par satellite, balaie la région, ouvre une base de données et quelque trente fichiers Excel aux formules complexes .Finalement, il sort un rapport détaillé d’une dizaine de pages de son imprimante miniaturisée et s’adresse au berger en disant :- Vous avez exactement 1 586 moutons dans votre troupeau.

– C’est exact, dit le berger. Et comme nous l’avions convenu, prenez-en un. Il regarde le jeune homme faire son choix et expédier sa prise à l’arrière de son véhicule, puis il ajoute :- Si je devine avec précision ce que vous faites comme métier, me rendrez-vous mon mouton ?- Pourquoi pas ? répondit l’autre.- Vous êtes énarque et vous faites des AUDITS , dit le berger.- Vous avez parfaitement raison, comment avez-vous deviné ?- C’est facile. Vous débarquez ici alors que personne ne vous l’a demandé, vous voulez être payé pour avoir répondu à une question dont je connais la réponse et, manifestement, vous ne connaissez absolument rien à mon métier. Maintenant, rendez-moi mon ‘chien’.