messes prières

 

mardi 7 juillet

Messes info

 

Prière du matin

Père, tu me donnes la vie, tu ne cesses de me manifester ta bonté : donne-moi de demeurer tout au long de ce jour en union avec toi, conscient de ton amour qui toujours m’est présent et m’enveloppe, en Jésus, ton Fils, notre Seigneur.

Office du milieu du jour 7 juillet

Notre Père

 Prière du soir

Seigneur Jésus, notre berger, je viens à toi et je dépose entre tes mains la fatigue et les joies de cette journée qui s’achève. Tu connais mes chemins, tu connais mes peurs et mes attentes je te confie tout, je m’en remets à ta conduite et à ta vigilance. Prends soin de toutes les personnes que j’ai rencontrées, prends soin de tout ce que je laisse inachevé en cette soirée, donne-moi de m’abandonner avec confiance à ta douce miséricorde.

La prière de la Communauté de Taizé en Saône-et-Loire

homélies du Père Gilbert Adam

tous les psaumes

≡ Matthieu 9 32–38

Guérison d’un possédé muet

32 Les aveugles étaient tout juste sortis lorsqu’on présenta à Jésus un homme qui avait un démon : il ne pouvait pas parler. 33 Jésus chassa le démon et le muet commença à parler. Voilà donc la foule tout émerveillée, car les gens disaient :

— “On n’a jamais rien vu de pareil en Israël !”

34 Cependant les Pharisiens étaient là pour dire :

— “Il chasse les démons avec l’aide du chef des démons !”

Foules sans berger — Moisson abondante, peu d’ouvriers

35 Jésus faisait la tournée des villes et des villages. Il enseignait dans leurs synagogues, il proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissait n’importe quel mal ou maladie. 36 En voyant ces foules il eut pitié d’elles, car elles étaient accablées et sans réaction, comme des brebis qui n’ont pas de berger. 37 Alors il dit à ses disciples :

— “La moisson est abondante et les ouvriers sont peu nombreux. 38 Priez donc le Seigneur de la moisson pour qu’il envoie des ouvriers à sa moisson.”

(Traduction de la Bible des Peuples)

Il eut pitié d’eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Voir Nombres 27 17 ; Ézékiel 34 5 ; Zacharie 10 2 ; Jean 4 35 ; Marc 6 34 ; et Luc 10 2.

Avec ce paragraphe qui résume en quelques lignes le ministère de Jésus en Galilée, Matthieu entend montrer que le Royaume de Dieu est bien là : le mal a reçu un coup mortel.

En Jésus, Dieu lui-même était venu guérir l’humanité. Mais, comme il s’agit là d’une tâche longue et difficile, il fallait des signes visibles pour nous aider à croire que quelque chose se fait ; c’est pourquoi Jésus devait guérir les malades. Mais de nos jours encore, les communautés chrétiennes doivent donner des signes du salut qu’elles prêchent et apportent. Les dons de guérison des malades ne suffisent pas, car le démon a sa place aussi dans le mal social.

Jésus demande que chacun de nous mette ses talents au service de l’humanité. Mais il a aussi besoin d’ouvriers pour la moisson du Royaume, c’est-à-dire pour transmettre l’appel de Dieu et pour rassembler en Église. “Priez” dit Jésus, et vous comprendrez peut-être que Dieu vous appelle.

Bien sûr, chaque communauté chrétienne demande à Dieu, et l’Esprit fait surgir en elle, les charismes, les ministres et les pasteurs dont elle a besoin. Mais ici Jésus nous demande de prier pour avoir des ouvriers engagés dans la mission : ils sont et seront toujours trop peu nombreux, surtout ceux qui évangélisent et bâtissent l’Église parmi les pauvres.

 v. 37 : La moisson est abondante. Pour toute la littérature apocalyptique, très florissante au temps de Jésus, la moisson désigne le Jugement de Dieu sur le monde. C’est ainsi que Jean Baptiste la comprend (3 17), et le sens est le même dans les paraboles du Royaume : Matthieu 13 30, 39 ; Marc 4 29. L’évangile nous montre qu’avec Jésus est arrivée cette heure de la moisson, non pas une révolution dans l’ordre mondial, mais un discernement du mal et du bien, une séparation de bons et de mauvais : Jean 3 19 ; 9 39. Ceux qui proclament la Bonne Nouvelle sont les instruments, humbles sans doute, mais plus efficaces qu’on ne le croit, de ce jugement de Dieu.

Homélie

Y a-t-il page d’évangile plus actuelle ? Mais sans doute est-ce vrai, d’une certaine manière, pour tous les temps ! N’avons-nous pas, chrétiens, une vive conscience d’habiter un monde où de plus en plus de gens se trouvent dans la situation existentielle évoquée par l’évangile ? Combien de personnes avancent dans la vie en donnant l’impression d’être des brebis sans berger ? Des foules, des pays entiers nous apparaissent perdus, sans repères moraux, sans guides spirituels. Qui leur dira, qui leur indiquera, et d’une manière qu’ils puissent le percevoir, un chemin de vie ? Qui sera pour le monde d’aujourd’hui le visage, la bouche, la main du Bon Pasteur ? Dans notre prière, désirons intensément que se lèvent de tels hommes, qui se laissent envoyer par le Maître et expriment sa douce pitié pour chacune de ses créatures.

 

 

 

 

 

 

 

 

imprimé de demande de messe