Ludovic

Presbytère 

rue de l’Eglise, 

 55320 Dieue

tel 06 40 17 40 01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chers paroissiens,
Chères paroissiennes,
.
Nous percevons le bout du tunnel… Ce serait vraiment, hautement et spirituellement, symbolique si nous reprenions nos rassemblements communautaires et eucharistiques à la Pentecôte! Mais en attendant, dans le prolongement du mystère de Pâques et de l’Ascension, les lectures de ce dimanche nous annoncent une bonne nouvelle. Elles nous montrent l’Eglise en train de naître. C’est une Eglise ne prière. Le Christ qui va bientôt disparaître définitivement est également en prière. Un clin d’oeil en ce temps d’impatience et surtout de neuvaine… Dans cette Eglise naissante, Saint Luc souligne la place de Marie, la Mère de Jésus… Elle est aussi présente dans notre Eglise d’aujourd’hui, en plein déconfinement progressif ! Nous ne pouvions rêver d’un meilleur accompagnement. Avec Marie et avec l’Eglise universelle, tournons-nous donc vers le Seigneur: Nous nous préparons, Seigneur, à accueillir le don de ton Esprit. Fais que notre coeur soit disponible et accueillant pour que notre vie dise quelque chose de ton amour. Amen
Bon dimanche à tous et à toutes et à très bientôt… d’abord sur le site de la paroisse!  Union de prière.
.
Ludovic 23 mai
homélie 7e dimache de Pâques
Chers paroissiens,
Chères paroissiennes,
.
Le Christ nous a dit aujourd’hui:  » Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps. » Alors, je vous propose en pièces jointes la neuvaine de Montmartre pour être en communion de prière avec vous. Merci par avance pour la diffusion autour de vous. Au revoir et à bientôt. Union de prière. Très cordialement,
.
Ludovic 21 mai
.
Homélie Ascension
6e dimanche de Pâques
Chers paroissiens,
Chères paroissiennes,
J’espère que vous avez bien commencé le déconfinement progressif… De mon côté, tout se passe bien! Nous devons continuer à être prudents, vigilants et responsables en attendant dans la foi et l’espérance la reprise de nos activités paroissiales! La pandémie est TOUJOURS là.
Voici en pièces jointes des éléments pour enrichir vos prières. Jésus nous nous promet le Défenseur,le Paraclet. Après la fête de l’ Ascension,commence la Neuvaine à l’Esprit-Saint. Comme pour les Apôtres, Marie est là avec nous pour nous aider à mieux nous préparer à ce grand événement. Déconfinés comme les Apôtres, « disciples missionnaires », nous sommes invités à témoigner de l’amour de Dieu. Invoquons donc Marie pour avoir les grâces nécessaires pour « ce temps d’après » où rien ne sera comme avant! Bon dimanche et ,par anticipation, bonne fête de l’Ascension du Seigneur et bonne neuvaine. Rendez-vous sur le site de paroisse? Très cordialement,
 Ludovic
Homélie 6e dimanche de Pâques
Chers paroissiens,
Chères paroissiennes,
Au seuil du déconfinement progressif, nous voici confrontés à une autre réalité… En effet, vous avez tous et toutes reçu le courriel de Françoise vous annonçant la maladie de son mari: Jean-Luc l’accompagne dans sa mission de LEME, participant discrètement à la vie de la paroisse. Merci à Françoise pour le partage… Nous sommes dans une grande famille. Aussi, je vous invite, chers frères et soeurs en Christ, à porter Jean-Luc dans vos prières. En ce mois de Marie, invoquons Notre-Dame de Benoîte-Vaux pour lui et pour toute la famille BAZART. Merci par avance pour vos sollicitudes …
Enfin,la Parole de Dieu de ce 5ème Dimanche de Pâques nous enseigne que rien ne doit troubler l’espérance des chrétiens et des chrétiennes: Le Christ est bien présent au milieu de nous. Il est là au coeur des épreuves que connaissent notre monde et notre paroisse actuellement. Il est pour nous « le Chemin, la Vérité et la Vie ». Ne soyons pas bouleversés par les incertitudes et les épreuves de la vie, particulièrement en cette période de pandémie. Succomber au découragement serait pire que tout.  Notre vie est un combat de tous les jours. Nous pouvons nous raccrocher aux paroles du psaume de ce dimanche; « Le Seigneur veille sur ceux qui l’aiment et espèrent en son amour ». Jésus est toujours là pour nous redire inlassablement: »Croyez en moi ». 
Je vous souhaite un bon appétit et un bon dimanche. Toujours en communion dans la prière,
Ludovic le 9 mai

Homélie Ludovic 5e dimanche de Pâques

Chers paroissiens,
Chères paroissiennes,
Comme annoncé la semaine dernière, nous célébrons demain le dimanche du Bon Pasteur (4ème dimanche de Pâques ) et donc le dimanche des vocations. L’appel du Seigneur est pour tous et toutes. La vocation, c’est l’affaire de tous et de toutes. Je vous invite tout d’abord à rendre grâce pour les différentes vocations, les différents appels et les différents états de vie qui témoignent de la sollicitude de Dieu pour l’humanité et pour l’Eglise… Rendons grâce aussi pour les dons reçus en ces deux Années de l’Appel… Rendons grâce enfin pour toutes ces créativités qui nous permettent actuellement en cette période de confinement d’annoncer, de servir, de témoigner, de célébrer et de garder les liens…
Les textes bibliques de ce dimanche nous parlent justement du salut offert en Jésus-Christ, l’unique vrai pasteur. C’est vrai que les évêques et les prêtres sont présentés comme les les bergers du peuple qui leur est confié. Dans les groupes de prière (du Renouveau charismatique), il y a aussi un berger. C’est également vrai pour tous ceux qui exercent des responsabilités dans différents domaines. Mais les uns et les autres ne pourront être bergers que s’ils sont vraiment reliés au Christ « Berger de toute l’Humanité ». Nous ne sommes que des INTENDANTS. Nous sommes envoyés pour continuer ce que Jésus a fait. Mais rien n’est possible sans lui. Il est le passage obligé. Tout le travail des communautés chrétiennes doit passer par lui. Notre mission n’est pas de travailler POUR le Seigneur mais de faire le travail DU Seigneur. C’est de lui qu’on reçoit le salut et la vie en abondance. Nous sommes aujourd’hui invités à remettre le Christ au coeur de nos vies et à nous laisser guider par lui.
En ce dimanche de prière pour les vocations, je vous invite,en paraphrasant le Pape François, à prier pour tous vos pasteurs. Priez aussi pour les jeunes afin qu’ils entendent l’appel de Dieu. Priez enfin pour vous-mêmes pour que vous soyez toujours davantage les relais de cet appel. Le Seigneur compte sur chacun, chacune pour être les témoins et les messagers de son amour dans le monde d’aujourd’hui. 
Vous trouverez en pièces jointes des documents à partager. Au revoir, bon appétit et bon dimanche.Prenez bien soin de vous. En communion,
Ludovic le 2 mai
Homélie Ludovic 4e dimanche de Pâques
Chers paroissiens,
Chères paroissiennes,
Le confinement se poursuit… Le Pape invite à la « prudence » et à l’ « obéissance » aux mesures gouvernementales « afin que la pandémie ne revienne pas(…).Prions le Seigneur de donner à son peuple, à nous tous, la grâce de la prudence et de l’obéissance aux dispositions »(Pape François).
Alors comme les apôtres, avec Marie restons au cénacle « domestique » pour invoquer l’effusion de l’Esprit-Saint. Comme aux Noces de Cana, elle intercède pour nous auprès de Jésus et, en même temps, nous invite à faire tout ce qu’il nous dira pour que la vie triomphe de la pandémie, la joie triomphe de la peur, la foi triomphe du doute, la conversion de l’endurcissement et de l’aveuglement du péché… En effet, nous sommes au seuil du mois de Mai, Mois de Marie! Dans une lettre, le pape François invite les fidèles à prier le chapelet au mois de Mai, « redécouvrir la prière du chapelet chez soi » en particulier en ce temps d’épreuve. Choisir la prière du chapelet comme un jalon essentiel de ce mois de Mai. 
KTO est toujours au rendez-vous à 15h30. Toutefois, chacun, chacune choisit son heure de rendez-vous marial… A cet effet, je vous propose encore deux prières mariales. D’abord celle du Pape rédigée pour implorer la Sainte Vierge Marie dans la pandémie et ensuite, celle de Benoîte-Vaux
Enfin, vous trouverez aussi en pièce jointe le communiqué de presse de la CEF. Au revoir et beau et saint Mois de Marie. « Reste avec nous Marie, sur nos chemins de confinement. Bon appétit. En communion de prière mariale,
Ludovic le 29 avril
Chers paroissiens,
Chères paroissiennes, 
L’Eglise nous propose, depuis hier, une neuvaine pour les vocations à l’occasion du 4ème dimanche de Pâques (traditionnellement dimanche des vocations). Je vous invite à voir les détails sur le site internet du diocèse. En cette 2ème année de demandons au Seigneur la grâce d’être toujours davantage une communauté appelante. En effet, quand on a reconnu et accueilli le Christ vivant, on ne peut pas le garder pour soi-même: on a envie de le crier au monde. Même si nous ne pouvons plus sortir, nous sommes appelés pour témoigner, aux yeux de tous et toutes, de la foi qui nous anime. Notre témoignage doit rejoindre tous les hommes et toutes les femmes, en particulier ceux et celles qui sont aux « périphéries », mot fort du pape François. Que le Seigneur nous donne force et courage en vue de cette mission. 
Enfin, voici en pièces jointes un communiqué de la Conférence des Evêques de France et un méditation pour ce 3ème dimanche de Pâques (A). Merci d’en faire une large diffusion… Prenez bien soin de vous. Que Dieu vous bénisse. Bon dimanche. En communion de prière, en confinement,
Ludovic  le 25 avril

homélie Ludovic

Chers paroissiens,
Chères paroissiennes,
Le confinement se prolonge… En ce deuxième dimanche de Pâques appelé aussi dimanche de la Miséricorde (institué par Saint Jean-Paul II), voici en pièce jointe une méditation pour enrichir votre prière et celle de tous ceux et toutes celles à qui vous la proposerez. Par avance, merci. En ce temps d’épreuve, unissons-nous toujours davantage dans la prière et l’espérance à travers notre site internet. Si vous le voulez bien, nous prierons plus particulièrement pour nos défunts de la semaine (dont Françoise nous a envoyé la liste hier). Prenez bien soin de vous. Que Dieu vous bénisse. Bon dimanche autrement, alléluia! Alléluia!

2ème dimanche de Pâques

En ce 2ème dimanche de Pâques, l’Église nous invite à tourner notre regard vers le mystère de la « divine miséricorde ». Parmi les textes de ce jour, seule la seconde lecture, la lettre de saint Pierre nous en parle explicitement. Elle nous invite à louer Dieu qui, « dans sa grande miséricorde… nous a fait renaître grâce à la résurrection de Jésus pour une vivante espérance ». Mais en y regardant de plus près, nous voyons bien que cette miséricorde divine transparaît également dans les autres textes bibliques de ce jour. Toute la liturgie de la Parole prolonge la bonne nouvelle de la résurrection par l’amour miséricordieux du Père.

La première lecture nous donne le témoignage de l’Église primitive. Elle ne cesse de s’agrandir dans la force de l’Esprit Saint. Par la bouche des apôtres, le Christ annonce la bonne nouvelle. Il guérit et il chasse le mal. Le même Esprit Saint continue à agir dans l’Église d’aujourd’hui. Il nous précède dans le cœur de ceux qu’il met sur notre route. Comme les premiers chrétiens, nous sommes tous envoyés pour annoncer que le salut en Jésus Christ est là, mais le principal travail, c’est lui qui le fait dans le cœur de chacun.

Avec le psaume 117, nous rendons grâce au Seigneur dont l’amour est éternel. Cet amour est plein de miséricorde. Dieu ne cherche qu’à nous combler, non à cause de nos mérites mais parce qu’il nous aime. Il veut nous associer tous à sa victoire sur la mort et le péché. Il veut nous faire participer à la joie du Salut. Au jour de notre baptême, nous avons été plongés dans cet océan d’amour qui est en lui. Alors oui, plus que jamais, nous pouvons chanter et proclamer : « Rendez grâce au Seigneur, il est bon, éternel est son amour. »

L’évangile nous invite à faire un pas de plus dans la découverte de cette miséricorde divine. C’était au soir du premier jour de la semaine, c’est-à-dire le dimanche soir. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient car ils avaient peur ; en raison du climat de haine et de violence qui régnait sur Jérusalem depuis la mort de Jésus, ils craignaient pour leur sécurité. Cette peur, nous la connaissons bien : Dans certains pays, les chrétiens sont massacrés. Ailleurs, ils sont tournés en dérision. Nous vivons dans un monde imprégné par l’indifférence, l’incroyance et la « mal croyance ». Or c’est dans ce monde tel qu’il est que nous sommes envoyés pour témoigner de notre foi en Jésus Christ.

Comme il l’a fait pour les apôtres puis pour Thomas, le Seigneur ressuscité nous rejoint dans nos enfermements. Pour lui, toutes les barrières qui nous enferment, ça ne compte pas. Il est toujours là, et il ne demande qu’à nous rejoindre au cœur de nos vies et de nos déroutes. Il reste Emmanuel, « Dieu avec nous ». Nous avons vu que Thomas a eu beaucoup de mal à croire en cette bonne nouvelle. Pour lui, ce n’était pas possible. Il avait vu Jésus mort sur la croix et enfermé dans son tombeau. Il ne pouvait pas imaginer qu’il ressusciterait. Nous n’avons pas à sourire de son incrédulité. Si nous avions été à sa place, nous n’aurions pas fait mieux.

Mais voilà que Jésus lui-même rejoint ses apôtres au cœur même de leurs doutes et de leur détresse. Sa première parole est un message de paix. Cette paix, c’est la joie retrouvée, c’est la miséricorde et le pardon, c’est la réconciliation. Au moment de les envoyer en mission, il veut les libérer de cette angoisse qui les obsède. Il veut leur redonner force et courage car ils auront une longue route à parcourir. Ils seront envoyés pour annoncer au monde entier que tous sont appelés à se convertir à Jésus Christ et à accueillir la miséricorde qu’il ne cesse de vouloir nous offrir.

Nous chrétiens d’aujourd’hui, nous sommes les héritiers de ce témoignage des apôtres et nous sommes envoyés, nous aussi, pour le communiquer autour de nous, dans nos familles, nos lieux de travail et nos divers milieux de vie. Notre foi ne sera vraiment vivante que si elle rayonne. Le Seigneur nous attends dans notre monde, à l’endroit où il nous a placés pour que nous portions du fruit. Il aime réaliser des merveilles dans notre vie ordinaire et rien ne peut nous séparer de son amour.

En ce jour, notre regard se porte une fois de plus vers la première communauté des croyants. Comme eux, nous sommes invités à appuyer notre vie chrétienne sur quatre piliers :

  • – Fidélité à l’enseignement des apôtres pour approfondir notre foi et permettre à la bonne nouvelle de transformer notre vie de baptisés.
  • – Fidélité à la communion fraternelle pouvant aller jusqu’au partage des biens.
  • – Fidélité à la fraction du pain et donc à l’Eucharistie.
  • – Fidélité à la prière, soit à la maison, soit en communauté.

Ces quatre fidélités sont nécessaires. C’est grâce à elles que nous pourrons donner le vrai témoignage de notre vie de baptisés.

Chaque dimanche, le même Seigneur ressuscité rejoint les communautés rassemblées en son nom pour l’Eucharistie. En cette période le confinement nous tient éloignés les uns des autres. Mais rien ne peut nous empêcher d’aller « puiser à la Source » de celui qui est l’Amour. Qu’il soit avec nous pour que nous soyons plus courageux dans le témoignage. Qu’il nous garde plus généreux dans la pratique de la charité fraternelle. « Toi qui es Lumière, toi qui es l’amour, mets en nos ténèbres ton Esprit d’amour ». Amen

Ludovic le 18 avril

Notre Dame de Benoîte-Vaux

Prière

Notre Dame de Benoite-Vaux vous qui avez soutenu, depuis des siècles, la loi de nos ancêtres, aidez nous à nous unir à votre divin Fils et à vivre son Évangile.

Vous êtes la « Consolatrice des Affligés » exaucez la prière de tous ceux qui souffrent.

Vous êtes la « Reine de la Paix », obtenez-nous des grâces de paix pour nos familles et pour tous les peuples.

Vous êtes la « Mère de la divine Espérance » protégez les enfants qui vus sont confiés, éclairez les jeunes qui préparent leur avenir, bénissez les fiancés et les jeunes foyers.

Vous êtes le « refuge des pêcheurs », intercédez pour que chacun découvre la miséricorde de Dieu et soit un artisan de la réconciliation entre les hommes.

Enfin priez pour nous à l’heur de notre mort et recevez nous dans la joie du ciel ô douce Vierge Marie.

Amen

Ludovic le 15 avril

Chers paroissiens,
Chères paroissiennes,
Dans ce long silence du Vendredi-Saint dans l’attente de la Résurrection du Seigneur, voici en pièces jointes des réflexions pour nourrir votre méditation. En cette Pâques, nous sommes tous et toutes témoins de la Passion du Christ. Nous sommes également appelés à une communion plus profonde avec ceux et celles qui connaissent la souffrance, la maladie et l’isolement, pas de manière transitoire, mais comme une réalité constante. Enfin, vous voyez là où je veux en venir, continuez à aller TOUJOURS SANS MODE- RATION sur le site de la paroisse pour prier et être en communion avec notre Eglise particulière et l’Eglise universelle. N’hésitez pas à faire découvrir le site autour de vous. Le Christ ressuscité veut rejoindre tous les confinés comme il a rejoint les apôtres le soir de Pâques, alors que tout était fermé, pour leur dire: « La paix soit avec vous ». Merci par avance pour tout ce que vous ferez pour relayer mon message. Prenez bien soin de vous et des vôtres. Belle et Sainte fête de Pâques à la maison, alléluia! alléluia!                             
le 11 avril

Homélies 

Bonjour,

Sainte fête à tous et à toutes !

Merci du don de votre vie au service de Dieu et de la paroisse.

Beau Triduum Pascal,
Belle fête de Pâques,
Merci de transmettre à tous ceux et toutes celles dont je n’ai pas le mail. Restons en communion… Très cordialement,
Ludovic M’BONGO 9 avril

Chers paroissiens,

Chères paroissiennes,
Ne pouvant pas nous rassembler pour célébrer à l’Eglise, comme vous avez pu le constater, c’est l’Eglise qui entre dans vos maisons. Nous devons un très grand merci à KTO, à R.C.F.(Radios chrétiennes) et aux sites Internet du diocèse et de la paroisse (je ne remercierai jamais assez Denis) qui nous accompagnent durant cette période difficile. C’est un long Samedi-Saint…Vivons donc dans la foi ce temps.Ah oui,pour nous chrétiens, cette période est un acte de foi. Comme le père évêque l’a dit: »Le Christ n’est pas confiné ». Vous pouvez suivre en direct ou en différé la messe célébrée par le pape, le Chapelet à Lourdes. Cela nous permet de sortir des confinements de nos clochers et de notre paroisse pour être en communion avec le pape et avec tous ceux et toutes celles qui les suivent. NOUS NOUS OUVRONS A L’EGLISE UNIVERSELLE. Vivez donc le Triduum pascal sur KTO et sur le site de notre paroisse. En ce qui me concerne, je vais suivre tout de suite la messe chrismale sur KTO à 18h30; tous les jours, à 15h30, je prie le chapelet en direct. de Lourdes ( ce dont je n’avais pas la chance, contrairement au père Toussaint qui me disait toujours qu’il a toujours rendez-vous avec Lourdes à 15h30 chez lui. Aussi, je vis ce temps de confinement comme une longue retraite spirituelle). Bon Triduum pascal à chacun et à chacune. Restez chez vous avec le Christ célébrant la Cène, montant au Calvaire pour la Passion, dans l’Espérance de la Résurrection. Bien à vous,
Ludovic le 8 avril

 

Chers paroissiens,           le 3 avril

Chères paroissiennes,

A l’approche de la Semaine Sainte, veuillez trouver en pièce jointe un mot pour votre méditation dominicale. En ce temps si singulier que nous traversons et qui s’apparente à un long Samedi-Saint pouvant être riche de sens pour chacun et chacune d’entre nous, restons unis dans la prière; prenons le temps de prier…  Aussi, je vous exhorte encore et encore à aller sur le site internet de notre paroisse SANS modération pour enrichir votre prière; il matérialise notre communion paroissiale. On a KTO aussi, pour celles qui m’ont répondu qu’elles n’ont pas cette chaîne sur leur télé. Maintenant c’est bien mis en évidence.  Je vous prie de relayer ce message autour de vous car je n’ai pas le mail de tout le monde. 

Enfin, je vous invite à prier avec moi dimanche pour les défunts de ces jours-ci à Ancemont, Rupt, Génicourt, Recourt, Sommedieue et Issoncourt.  Ici, je pense au beau-père de Françoise. Au nom de la paroisse, j’adresse nos condoléances à la famille BAZART et lui exprime notre proximité.

Bon dimanche des Rameaux et bonne Semaine Sainte. Prenez bien soin de vous et des vôtres. « Restez à la maison ». Que Dieu tout-puissant vous bénisse. Notre-Dame de Benoîte-Vaux, priez pour nous.

Très cordialement et en communion de prière,

Ludovic

Dimanche des Rameaux et de la Passion

Hosanna
En ce dimanche des Rameaux, nous ne pouvons pas nous rassembler dans les églises. À cause de la pandémie du coronavirus, chacun est invité à rester chez lui. Mais cela ne doit pas nous empêcher de célébrer le jour du Seigneur. Nous pourrons suivre la messe à la télévision, sur les radios catholiques ou encore sur un site Internet. Nous aurons notre rameau en main pour accueillir la bénédiction donnée par le célébrant. Puis nous chanterons : « Béni-soit Celui qui vient au nom du Seigneur ». Ce rameau, nous le mettrons en bonne place pour nous rappeler à cette prière. Que ce rameau soit le signe de notre engagement auprès du Seigneur. Tout au long de cette semaine sainte, nous sommes invités à plonger avec lui dans la prière.
Le même Jésus veut nous rejoindre au cœur de nos vies. Il se présente à nous comme le seul qui peut nous délivrer de tous nos esclavages. Lui seul peut nous rendre acteurs d’une vie plus humaine et plus solidaire. Son visage n’est pas celui d’un homme puissant et fort. C’est celui d’un homme doux et humble. Quelques jours plus tard, ce sera celui d’un crucifié. La seule couronne qui sera posée sur la tête de ce roi sera une couronne d’épine. Aux yeux du plus grand nombre, sa mort sera considérée comme une défaite. En réalité, ce sera une victoire, la victoire de l’amour sur le péché.
Le prophète Isaïe et saint Paul nous présentent Jésus comme le « serviteur » qui se laisse instruire. Lui, qui est la Parole de Dieu faite chair, a accepté de se taire. Il n’a pas résisté aux cris de ses ennemis. Lui, le Fils de Dieu, ne s’est pas dérobé aux outrages qui lui étaient destinés comme à un esclave 
L’humiliation de la Passion l’a rendu plus proche de tous les malheureux qui n’en peuvent plus. Nous pensons à tous ceux et celles qui sont réduits à la misère, ceux et celles qui souffrent de la maladie et de la solitude. Et bien sûr, nous n’oublions pas les très nombreux chrétiens qui témoignent de leur foi jusqu’au martyre. Sur la croix, les bras étendus de Jésus rassemblent tous les humiliés de la terre.
Les premiers chrétiens ont reconnu en Jésus un martyr, un témoin de l’amour de Dieu plus fort que la mort. Défiguré par la violence des hommes, il est déjà transfiguré par le Père ; il est élevé dans la gloire. Désormais toute langue pourra proclamer : « Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. »
Nous allons vivre cette semaine sainte en communion avec tous les chrétiens du monde entier. Nous suivrons Jésus sur le chemin du Calvaire. Sa mort, le vendredi saint, n’est pas un point final. Elle est un « passage » de ce monde vers le Père. C’est ainsi que Jésus est venu nous ouvrir un chemin qui permet à toute l’humanité d’entrer dans la gloire du Père. Les uns avec les autres nous chanterons et nous proclamerons : « Souviens-toi de Jésus Christ ressuscité d’entre les morts. Il est notre salut, notre gloire éternelle.»

 

 

 

 

Chers paroissiens,                                     le 29 mars

Chères paroissiennes, 

Juste un mot pour vous souhaiter un bon dimanche AUTREMENT et vous exhorter à continuer à visiter notre site paroissial et à vous brancher sur KTO ou RCF SANS modération pour nourrir votre foi. Nous serons en communion ce dimanche à 10h30. Bon courage et surtout « Restez chez vous ». Que Dieu vous bénisse abondamment. Très cordialement, 

Ludovic 

 

Bien chers paroissiens,                                                                        le 22 mars

Pour la première fois, vous êtes privés de l’Eucharistie dominicale. Pour la première fois, vous ne pouvez pas participer à la célébration eucharistique paroissiale. Nous devons respecter la distanciation sociale. Il y va de la santé de tous et de toutes. Notre carême de cette année est bien particulière… Nous faisons l’expérience de nos fragilités. En même temps, nous découvrons ou nous redécouvrons l’Essentiel… Sachez que le Seigneur ne nous laisse pas seuls: « Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps « . « N’ayez pas peur, j’ai vaincu la mort « . Vos maisons sont des « Églises domestiques « .

Aujourd’hui,  à 10h30, pour la première fois, je célébrerai la messe dominicale seul à vos intentions, pour les familles éprouvées( en particulier celle de Claudine BECK qui a perdu sa sœur mercredi dernier), pour les défunts du Covid-19, pour les soignants, pour nos autorités, pour la France et pour l’Église. Tout compte fait, je ne serai pas seul! Nous serons en communion.

Je vous invite à nourrir votre foi avec KTO, le site de la paroisse et du diocèseradio RCF, le chapelet et la Bible. Le Christ est présent dans sa Parole. Là où deux ou trois sont réunis en son nom, il est PRÉSENT. Le pape parle aussi de la communion spirituelle ou de désir. Vous pouvez aussi confesser directement à Dieu vos péchés. 

Enfin, prenez régulièrement des nouvelles des plus fragiles. 

Je vous donne rendez-vous le 25 à 19h30: Chacun, chacune allumera un lumignon à sa fenêtre pour prier. Nos bénévoles sonneront les cloches. 

« Restez chez vous « . Que Dieu vous bénisse !

Ludovic       dimanche 22 mars