funérailles

Avant tout une équipe

Demander des funérailles à l’église, c’est avant tout être accompagné par une équipe de personnes qui sont bénévoles et dévouées à votre service. Cette équipe est composée du curé de la paroisse, des organistes, mais aussi des laïcs engagés et des personnes de nos villages. Dans le cas ou un prêtre ne peut pas s’occuper de la célébration, il y a des laïcs engagés, mandatés par notre évêque, qui s’occuper d’animer la célébration. Ce sont des personnes formées qui mettent leurs compétences à votre service.

personnes mandatées : Bazart Françoise Issoncourt, Dardenne Jeannine Sommedieue, Folliot Bernard Rambluzin, Gueusquin Jean Ancemont, Huguin Marie Agnès Vadelaincourt, Humbert Mireille Monthairons, Lesire Martine Ancemont, Moulut Brigitte Sommedieue, Thuillier Marie Thérèse Dieue, Beck Claudine Dugny.

 Ensuite chaque dimanche, la messe est célébrée pour l’intention des personnes défuntes de la semaine. Cette intention est déjà réglée car elle fait partie du casuel (frais de célébration).

Une célébration religieuse

De nos jours, il est envisageable de se rassembler autour d’un décès sans passer à l’église. Les funérailles catholiques ne sont donc pas un lieu de retrouvailles entre proche, mais un temps de recueillement pour offrir une ouverture spirituelle à toutes les personnes présentes. Les funérailles religieuses sont un temps de célébration, et non une prestation. Il convient de prendre conscience et de sensibiliser celles et ceux qui n’ont pas l’habitude des célébrations religieuses au silence paisible nécessaire pour la prière.

Un geste concret

Lors de la messe du dimanche, il est possible pour les personnes qui le désirent d’allumer (avant la messe) une bougie sur l’autel, afin de manifester par ce signe l’intention particulière et l’espérance de l’entourage pour la personne qui nous a quitté. Pour cela, il faut se manifester auprès du célébrant ou d’une personne du village un quart d’heure avant la messe. Rendez-vous le 2 novembre, en début de soirée, nous prions pour les défunts de l’année écoulée. Au cours de cette célébration, il sera possible d’apporter une bougie devant le panneau d’affichage ou sur l’autel, afin de poser un geste d ’espérance et de mémoire

Combien ça coûte

Pour des funérailles à l’église, il est demandé aux familles de payer le casuel, c’est à dire une somme précise de 160 euros (répartis ainsi : honoraires de messe : 17 euros ; participation à la vie du diocèse : 66 euros ; participation aux activités de la paroisse : 77 euros) La quête est une participation à la vie de l’église. Elle se déroule à la fin de la célébration : des paniers sont à disposition de ceux qui veulent donner. Il est aussi possible aux personnes qui le peuvent et le souhaitent de donner une participation financière supplémentaire, pour le célébrant, la paroisse ou la chorale (dans ce cas, merci de préciser qui est destinataire de ce don)