Rapport de la CIASE : réaction de Mgr GUSCHING

Honteux, effrayant, accablant

« C’est une trahison de l’Evangile »

A l’écoute du rapport de la CIASE (Commission Indépendante des Abus Sexuels dans l’Eglise), ce sont les mots qui me viennent. Ce rapport nous donne des chiffres traumatisants : 216 000 victimes, 3000 agresseurs ! Des chiffres rudes à entendre mais, il y va de la vérité à faire et à accueillir. Ce rapport est une étape pour lutter contre la pédophilie. Il place les victimes au centre et au cœur de la démarche. Nous pensons à toutes les victimes qui portent ce poids et sont abîmées. Il nous faut aussi porter dans notre prière les agresseurs et pour ceux qui sont encore en vie, les accompagner.

Comment avancer ?

Pour le passé : RECONNAÎTRE la responsabilité de l’Eglise. Il y a eu négligence, défaillance, silence, l’Eglise n’a pas su entendre. Là, il est nécessaire de demander pardon aux victimes, aux fidèles, à la société.

Pour le présent : REPARER autant que faire ce peut les crimes commis envers les victimes. Il nous faut trouver le chemin.

Pour l’avenir : nous avons des décisions fortes à prendre et à voter avec tous les évêques en assemblée plénière en novembre. Il nous faut le temps de prendre pleinement connaissance du rapport et de ses préconisations.

Pour aujourd’hui, il nous faut RETROUVER LA CONFIANCE DES FIDELES

Dans le diocèse, un dossier va être édité avec les divers points d’attention quand nous recevons des enfants, des jeunes, des personnes vulnérables… Des renseignements locaux nous seront transmis pour préserver, avertir et éviter le pire. Ce dossier qui a demandé beaucoup de travail sera remis à toutes les personnes laïques engagées dans l’Eglise, ainsi qu’aux prêtres et aux diacres permanents.

Mais, je voudrais aussi souligner le ministère des prêtres fidèles à leur vocation, évitons l’amalgame ! Aujourd’hui, l’Eglise fait la vérité sur ces abus, avec elle je demande pardon à toutes les victimes. L’Eglise, porteur de ce lourd fardeau, continue sa mission de l’annonce de l’Evangile.

 

+ Mgr Jean-Paul GUSCHING
Diocèse de Verdun