La Nuit des Églises

Depuis 8 ans à l’occasion de La Nuit des églises, plusieurs centaines d’églises et de chapelles de France ouvrent leurs portes à des visiteurs de tous horizons. Cette année, les promeneurs d’un soir, les paroissiens et les estivants sont invités à venir vivre une expérience sensible à partir du 30 juin et jusqu’au 7 juillet 2018.

Pourquoi une nuit des églises ?
Une constatation : Les clochers, identité même d’un village ou d’un bourg, sont trop souvent aujourd’hui signes d’églises fermées. Pourtant, ces bâtiments qui appartiennent aux communes pour beaucoup d’entre eux, sont entretenus avec sollicitude. La communauté humaine locale est très attachée à son clocher comme signe implanté dans son terroir. Les chrétiens d’aujourd’hui sont les héritiers de ceux qui leur ont transmis ce patrimoine : Le patrimoine n’est pas seulement conservation de vieilles choses, il est nourriture pour le présent Faire redécouvrir aux visiteurs le pourquoi et le comment de ces ouvrages est impératif aujourd’hui : il s’agit de revêtir de sens ce qui semble l’avoir perdu.

Une proposition
Une fois dans l’année, toutes les églises de France sont invitées à ouvrir largement leurs portes jusqu’à la nuit. Une image forte est ainsi donnée. Le signe de la nuit, la vision d’une église éclairée de l’intérieur, portes grandes ouvertes pour accueillir tous ceux qui souhaitent entrer et qui ne l’osent pas en temps habituel.
La Nuit des églises permet aux communautés locales de s’adresser à tous. Franchir la porte de l’église, c’est accueillir celui qui passe, c’est aller à la rencontre de celui qui entre, les chrétiens sont invités à franchir le seuil de la rencontre, du dialogue et du partage.
À l’heure où nous écrivons cet article deux églises de Meuse (Ancerville et Marville) se sont inscrites à l’opération 2018 mais d’autres très certainement suivront : consulter la carte interactive en allant sur le site : www.narthex.fr