Edito du 11 juin

PAROISSE BX CHARLES DE FOUCAULD
DU PAYS DE COMMERCY
EDITO Paroisse Bx. Charles de Foucauld
du Pays de Commercy
11 juin 2017

Dimanche de la Ste Trinité
Dimanche du St Sacrement
12e Dimanche du Temps Ordinaire

Année A

11 juin 2017

Dimanche de la Ste Trinité
Dimanche du St Sacrement
12e Dimanche du Temps Ordinaire

Année A

DIACRE PERMANENT… QU’EST-CE À DIRE ?
Dimanche prochain 18 juin, Gilles Muller et Jérôme Weber de notre paroisse, seront ordonnés diacres à la Cathédrale de Verdun à 15h00. Nous les accompagnerons. C’est l’occasion de nous repréciser ce qu’est un diacre.
Un ministère ordonné
Le sacrement de l’ordre comprend trois degrés : diacre, prêtre et évêque. Le diacre, transitoire ou permanent, n’est donc plus un laïc, c’est un clerc. Il fait partie du clergé.

En quoi consiste son ministère ?
Il est placé sous le signe du Christ serviteur lavant les pieds de ses disciples alors que le ministère du prêtre et de l’évêque est placé sous le signe du Christ bon pasteur. Mais tous trois accomplissent, chacun selon son degré, les mêmes trois missions de l’Eglise : enseigner, sanctifier et gouverner.
L’enseignement du diacre passera par l’homélie, les œuvres de catéchèse dans la préparation aux sacrements, l’évangélisation des personnes sur le seuil ou aux « périphéries » de l’Eglise.
La sanctification du peuple chrétien par le diacre se fait par la célébration des sacrements de baptême et de mariage. Il peut également administrer des sacramentaux : bénédictions diverses, funérailles et rites de sépulture, rassemblements de prière ou de pèlerinage… Il trouvera dans ces actes sa sanctification personnelle qu’il nourrira aussi par la célébration d’une partie du bréviaire (laudes et vêpres), la pratique de l’oraison et du sacrement de pénitence, les retraites spirituelles, la vénération de la Vierge Marie...
Le gouvernement que le diacre est appelé à exercer se concrétise dans l’animation d’un service caritatif, la formation des laïcs, la gestion du diocèse, l’officialité (tribunal ecclésiastique)...


Ses conditions de vie

Il peut être marié ou célibataire, mais l’ordination scelle l’état de vie dans lequel se trouve l’ordinand : un diacre célibataire ne pourra plus se marier, un diacre devenu veuf ne pourra pas se remarier.
L’épouse doit suivre la même formation que son mari (3 ans avant l’ordination et 3 ans après) et donner son consentement pour son ordination. Le candidat célibataire ne sera pas ordonné avant 25 ans et le candidat marié ne sera pas ordonné avant 35 ans et 10 ans de mariage.
Le diacre peut remplir des charges publiques, exercer un pouvoir civil, gérer des biens, pratiquer le commerce, appartenir à un syndicat ou à un parti politique, mais ne peut pas se porter volontaire dans un engagement militaire sans la permission de son évêque.
Il n’est pas tenu de porter un habit ecclésiastique.
S’il exerce une profession civile ou jouit d’une retraite, il pourvoit à ses besoins et à ceux de sa famille. S’il exerce un ministère diaconal à plein temps, il est rémunéré comme un prêtre s’il est célibataire et comme un personnel laïc s’il est marié.


Vers un diaconat féminin ?

Il a existé aux origines de l’Eglise (entre le 1er et le 3e siècle), a été supprimé en 533, rétabli en 1017, a disparu dans le catholicisme à partir du Moyen-âge, a été rétabli au 19e dans le protestantisme, n’a jamais disparu dans l’orthodoxie. Le contenu de son ministère et la forme de son ordination sont restés imprécis ou mal connus.
Après plusieurs évêques et après Benoît XVI, le pape François vient de rouvrir le dossier, car les charismes féminins ont très certainement leur place dans l’exercice de la diaconie de l’Eglise.


Bonne route à Gilles et Jérôme. Avec tous nos vœux et notre prière !


P. Yves GERARD

Retour vers la page d'accueil du Diocèse
Diocèse de Verdun