Il est grand temps de me mettre en Avent !

Tu connais mes occupations, Seigneur, je suis pris tout le temps!

Et c’est pour la bonne cause, c’est pour le bien des autres, c’est pour mes engagements, c’est pour l’Église, c’est pour mes enfants, c’est pour mon travail, c’est pour le Royaume, c’est pour être solidaire avec le monde entier, c’est pour des réunions, c’est pour mes loisirs, c’est pour donner, c’est pour vivre, c’est pour…

Rien que d’excellentes raisons. Stop!

Il est grand temps, Seigneur, de m’arrêter de tourner comme une toupie déréglée. Je perds le sens!

Il est grand temps Seigneur, de me mettre en état d’accueil, te regarder, t’écouter, te prier, répartir l’essentiel et l’accessoire, te recevoir à vie ouverte et repartir ensuite avec mes frères sur les chemins des jours.

L’Avent : un temps d’accueil !
Accueillir est un dérangement car celui qui vient casse nos habitudes et nous oblige à déplacer les meubles pour qu’il y ait de la place et à décorer la maison en signe d’attente.

Accueillir est une disposition du cœur car il faut écouter et regarder en premier celui qui vient.

Accueillir est une disponibilité car il faut s’occuper en premier de celui qui vient et le servir.

Accueillir est une fête puisque la vie est éclairée d’amitié et de confiance par celui qui vient et que sa présence est comme une chaleur.

Accueillir est une grâce puisque la joie est donnée gratuitement par celui qui vient.

L’Avent est le temps de la mise en accueil!