J’AI MAL A NOTRE ARGONNE

J’AI MAL A NOTRE ARGONNE

Avec vous, je viens d’assister à l’annonce de la fermeture du collège de VARENNES. Et comme beaucoup d’entre vous, je regrette vivement cette décision.

Ce que je perçois du collège de CLERMONT/VARENNES à travers les jeunes qui y sont scolarisés et dont je rencontre plusieurs depuis de nombreuses années   dans différents groupes de catéchèse, me fait en apprécier l’esprit et le dynamisme. Et je pense que cette qualité tient, au moins en partie, au fait qu’il s’agisse de structures petites et de proximité. Je comprends donc aussi la révolte de beaucoup de parents d’élèves.

Un collège, une école, est un service. Si un service disparait, les autres services en pâtissent inévitablement. Pas de collège à proximité, c’est un argument de plus pour, par exemple,  des médecins  qui rechignent à s’installer en campagne. D’un certain point de vue la vie paroissiale est elle-même un service. Je tiens beaucoup à ce qu’elle reste un service de proximité. Là aussi, parfois il faut se battre contre des voix qui disent « regroupons, centralisons » et donc « supprimons! »

La décision de la fermeture du collège de VARENNES est un coup de poignard dans le dos d’élus locaux qui, en  Argonne, se battent pour   installer une petite entreprise ou un artisan, maintenir un commerce, créer une halte garderie ou une maison médicale… Aux cours de différentes cérémonies de vœux, j’ai pu entendre le cri légitime de bien des maires et élus.

Lorsque l’occasion m’en est donnée, j’aime souligner combien l’engagement politique, dans une collectivité publique ou associative, est, du point de vue chrétien, une forme éminente de charité : on  fait plus de bien en votant le maintien d’un service ou sa création qu’en donnant occasionnellement une obole (même si c’est bien aussi de donner à un pauvre).

D’accord s’engager, c’est aussi choisir. Parce que j’aime ce coin de Meuse, je regrette cette décision. Je souffre de ce mauvais coup porté à l’Argonne et je regrette que, pour ce collège comme pour les autres, la solidarité des élus meusiens, ruraux notamment, n’ait pas jouée.

 

Approfondir votre lecture

  • CETTE SEMAINE

    Mardi 23 janvier : Messe à la Maison de Retraite de MONTFAUCON à 14h00 Vendredi 26 janvier : Messe à la Maison de Retraite de VARENNES                                       à 14h30

  • Semaine de Prière pour l’Unité Chrétienne

    du 18 au 25 janvier semaine de prière pour l’unité des Chrétiens. temps fort le lundi 22 janvier à 20h à l’église Saint-Charles en présence de Mgr Gusching  

  • Logo du Diocèse

    PAR11 – Spiritualité

     

  • Semaine de l’unité des chrétiens du 18 au 25 janvier

    Chaque année, le principal temps fort œcuménique demeure la « Semaine de prière pour l’unité chrétienne » qui, depuis 1908, rassemble des chrétiens de toutes confessions du 18 au 25 janvier. « Le Seigneur est ma force et ma louange, il est mon libérateur » Les Églises des Caraïbes nous invitent à prier pour l’unité […]

  • Logo du Diocèse

    Homélie du dimanche 17 janvier 2018

    Quel beau texte ! On l’appelle à tort, l’appel des premiers disciples, parce qu’il correspond à ce que l’on trouve dans les trois autres évangiles où Jésus appelle véritablement les premiers apôtres : « Viens, suis-moi ! ». Ici, rien de tout cela, tout est beaucoup plus délicat, plus respectueux, plus attentif à chacun… Je me dis que dans la réalité […]

  • Journée mondiale du Migrant et du Réfugié

    « Accueillir, protéger, promouvoir, intégrer » Ainsi le pape François rappelle aux catholiques du monde entier ce qui découle de la doctrine de L’Église, et doit les éclairer au sujet des migrants et réfugiés. Ce dimanche 14 janvier est la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié. Un père de famille syrien accueilli en France […]