Le diocèse

Le Diocèse de Verdun correspond exactement au département de la Meuse, en région Lorraine. Il anime la vie des catholiques de ce département.

Pays très boisé, alternant plaines et reliefs du massif de l’Argonne ou des Côtes de Meuse, il est structuré par le fleuve qui lui a donné son nom et le traverse du Sud au Nord et par la rivière de l’Ornain qui arrose la préfecture, Bar-le-Duc, dont la vallée concentre de nombreuses industries.

Le diocèse compte 193.962 habitants (chiffre officiel publié début 2010), ce qui en fait l’un des 10 moins peuplés en France.
Sa population a beaucoup décru depuis le XIXème siècle, du fait de l’exode rural et des suites de la Première Guerre Mondiale qui a fortement marqué le département. Elle s’est stabilisée ces dernières années, les cantons de l’est meusien attirant de plus en plus de ménages à la recherche d’un cadre de vie agréable pas trop loin des grandes villes que sont Nancy, Metz, Thionville et Luxembourg.
L’âge moyen de la population augmente néanmoins. La Meuse a bénéficié en 2007 de l’arrivée du TGV qui la met à une heure de Paris. Elle connaît un fort développement des énergies renouvelables, ses paysages étant désormais parsemés de nombreuses éoliennes. Elle compte bien des entreprises dynamiques, notamment dans le secteur agro-alimentaire. Et les cités meusiennes, Bar-le-Duc, Verdun, Commercy, Saint-Mihiel, pour n’évoquer que les plus importantes et les plus chargées d’histoire, possèdent un charme indéniable. Mais la Meuse a du mal à faire venir ou revenir les jeunes actifs souvent partis étudier en dehors des limites du département qui propose peu de formations après le bac.


Pays de forte tradition catholique, le département de la Meuse compte un certain nombre de personnes d’autres confessions ou religions :

  • environ 4.300 Musulmans
  • environ 250 Protestants
  • environ 200 Israélites

La Meuse est composée de 500 communes et les paroisses étaient traditionnellement au nombre de 577, pour près de 600 clochers (soit un clocher pour seulement 320 habitants en moyenne).
Progressivement, au cours de ces dernières années, le diocèse s’est réorganisé pour compter aujourd’hui 20 paroisses nouvelles. Les plus petites ont quelques milliers d’habitants et les deux plus importantes, Saint-Vanne-en-Verdunois et Saint-Maxe-du-Barrois, chacune presque 30.000.
Ont également été institués 5 doyennés, qui se veulent avant tout lieu de convivialité et de partage sur les réalités ecclésiales