Histoire du diocèse

L’Évêché de Verdun (Virdunum ; style de curie, Virodunem), dont l’origine remonte au moins au IVe siècle, supprimé en 1801, a été rétabli par Rome en 1817, reconnu par Ordonnance Royale en 1822.

Sa circonscription, la même que celle du département de la Meuse, se compose de portions plus ou moins étendues des anciens évêchés de Verdun, Toul, Metz, Trèves, Reims et Châlons.

L’évêque de Verdun est suffragant de l’archevêché de Besançon, ainsi que les évêques de Belfort, Dijon, Saint-Claude, Nancy et Saint-Dié (et, jusqu’en 1872, Metz et Strasbourg).
L’évêché de Verdun est intégré à la Province ecclésiastique de Besançon.

L’évêque de Verdun a été honoré du privilège du Sacré Pallium, par Bref de Sa Sainteté Pie X, en date du 19 décembre 1906.
Le diocèse de Verdun a pour patronne la Bienheureuse Vierge marie en son Assomption.