La Fête de la Santé

Le 11 février 2018, l’Eglise de France, célèbre le dimanche de la Santé. Cette date est toujours fixée en lien avec la 26ème journée mondiale des personnes malades en la fête de Notre Dame de Lourdes qui, cette année, tombe ce même jour.

L’église est invitée à prendre soin, d’abord des membres de la communauté chrétienne malades, âgés et désorientés et handicapés. Ce service envers les personnes malades est une invitation à une mobilisation et un rassemblement de tous les baptisés dans la fidélité aux faits et gestes du Seigneur lui-même. C’est pour la communauté une question vitale, l’église ne peut pleinement exister que dans une circulation, une communion d’amour.

C’est donc d’abord au cours de l’Eucharistie dominicale, source et sommet de la vie de l’église, que la communauté met en évidence les « signes » de cette mission. Les personnes malades, les équipes du SEM seront davantage mises en valeur pendant les célébrations. Les visiteurs, les personnes visitées, les aidants et les soignants pourront être nommés ou présentés à l’ensemble de la communauté. Les aumôneries d’hôpitaux se rapprocheront de leur paroisse. La prière universelle portera les intentions spécifiques du monde de la santé. C’est aussi l’occasion de présenter cette mission à l’ensemble des paroissiens.

Comme les visages des communautés sont variés et que le lien social est aussi fondamental pour les personnes malades, alors d’autres paroisses associeront à la célébration eucharistique des rencontres conviviales, des spectacles, des goûters, etc. Ces manifestations permettent une ouverture au monde. Tous sont conviés ! L’église accueille et témoigne. C’est une fête populaire où les personnes malades, les personnes âgées, les soignants et les bénévoles participent ensemble aux diverses animations.

Certaines paroisses préfèrent attendre les beaux jours pour organiser une belle fête, c’est tellement plus facile quand il fait beau ! Tout est envisageable, c’est une proposition.

La pastorale de la santé reste et restera toujours une mission nécessaire et essentielle, à vivre avec un élan nouveau, à partir des communautés paroissiales jusqu’aux centres de soin les plus performants. Elle doit porter sur les malades le regard même de son Seigneur, un regard rempli de tendresse et de compassion.

GILGENKRANTZ Marcel
Délégué Diocésain à la pastorale de la Santé

Paroisse Saint-Vanne-en-Verdunois

Samedi 10 février
Collège St Jean ( Verdun)
14h : Accueil
14h30 : Célébration Eucharistique
Suivie d’un temps convivial et d’un goûter

Paroisse Saint-Maxe-du-Barrois

Samedi 17 février
Salle des fêtes de l’hôtel de ville (Bar-le-Duc)
de 14h à 16h30