Communiqué de Monseigneur GUSCHING

Verdun, le 31 janvier 2018

Au moment où se mobilisent les personnes en maison de retraite, nous pouvons nous poser la question de la prise en charge des personnes en EHPAD et du personnel qui se donne sans compter.

Quelle société voulons-nous au regard des personnes les plus fragiles ?

Les jeunes d’aujourd’hui seront les aînés de demain. Avec l’accroissement de l’espérance de vie, la place de nos aïeux devient un choix sociétal majeur.

Sans nier les problèmes d’équilibre financier, il nous faut être vigilant pour que l’humanité et la dignité de toute personne restent prioritaires.

Notre Église appelle à se faire proche de toute personne vulnérable par la maladie, le vieillissement ou le handicap.

Monseigneur Jean-Paul GUSCHING
Évêque de Verdun